Carnet de route

Pyrénées

Le 02/12/2019 par Sophie Hamel et Marie christine Sellier

Randonnée pyrénéenne, du 20 août au 3 septembre

 

Le circuit d’environ 235 km concocté par Christian, nous a permis de découvrir des tronçons du GR10, de la haute route des Pyrénées et du tour du val d’Azun.

Les premières merveilles : les 3 cirques de Tromouse (le plus grand), Gavanie (le plus connu) et Estaubé (le plus petit). Nous avons côtoyé le Vignemale et le Pic du Midi d’Ossau. Nous avons dormi dans des refuges isolés, en pleine montagne, loin de tout accès en voiture. Nous avons découvert de vastes prairies en France et une partie plus montagneuse en Espagne. L’une des caractéristiques de cette région est le nombre important de lacs. Le point culminant de notre trek fut la Hourquette d’Ossoue (2734m) près du Vignemale, avant de descendre à Pont d’Espagne.

La nature très sauvage nous a offert de jolis spectacles : courses de marmottes, ballets de vautours (des dizaines) en descendant du col de Saucède, isards et nombreux petits animaux, insectes et oiseaux (salamandres, petits lézards, libellules, grenouilles…). N’oublions pas les jolies fleurs et les magnifiques forêts aux essences très variées.

Le soleil nous a accompagnés sauf les deux derniers jours comme pour nous signifier qu’il fallait en rester là. Le brouillard l’a ensuite remplacé. Contrairement à la réputation des Pyrénées, nous n’avons pas eu d’orage ni de véritable pluie pendant notre séjour.

Le chef peut être fier de son groupe qui l’a suivi dans la bonne humeur pour effectuer les 13 800 m de dénivelé sur les 13 jours de marche. Passages aériens équipés de câbles, gros blocs de rochers, lits de torrents furent vaincus. Nous avons été cependant moins rapides que les participants du trail qui avaient un point de ravitaillement au refuge d’Espuguettes le soir où nous y étions (120 km en 72 h maxi avec un dénivelé impressionnant). Nous les avons encouragés comme il se doit.

Les refuges et gîtes étaient très différents. La majorité était super mais dès le premier jour, un petit problème : la consigne de ne pas donner d’oignons à notre vétéran n’a pas été respectée et le pauvre a été en méforme dès les premiers jours. Heureusement sa santé de fer lui a permis de surmonter l’incident. Ayant survécu, il a pu fêter son anniversaire avec nous. Le hasard faisant parfois bien les choses, il a eu droit à son cadeau : un concert de sonnailles au moment de l’apéritif nous invitant à aller voir la transhumance des moutons. L’avant-dernier gîte bien nommé : « le pas de l’Ours » nous a accueillis comme un ours, dommage car la nourriture était très bonne et le petit déjeuner des plus copieux.

Autre petite anecdote : un certain cafiste aime les bains de siège, d’autres oublient le pique-nique ou leurs papiers. Chaque soir, nous avions droit à la cérémonie des comptes.

Pour conclure, un itinéraire magnifique et très varié, une météo parfaite, un groupe homogène, un chef extraordinaire. Merci Christian.

Sophie Hamel et Marie – Christine Sellier

Photos : Jean Alligier







CLUB ALPIN FRANCAIS ANNONAY
CLUB ALPIN FRANÇAIS D'ANNONAY
2 RUE DU BARIL
07100  ANNONAY
Permanences :
vendredi 18h00 19h30
Activités du club