Carnet de route

Norvège

Le 02/12/2019 par Baudelet Yvette et Despinasse Nicole

La Norvège du Nord au Sud, du 23 juin au 6 juillet

 

Le 23 Juin, nous sommes 7 cafistes à prendre le départ pour un séjour de 14 jours en Norvège.

Nous quittons Lyon pour atterrir à Oslo après une escale à Amsterdam, puis nous prenons un autre avion pour Bodo, 1ère étape de notre voyage. Là, nous faisons la connaissance des deux personnes extérieures au CAF qui vont partager notre quotidien : Monique, la doyenne, excellente montagnarde et Marie, la benjamine, le boute - en - train du groupe.

Après notre installation à l’auberge de jeunesse, nous partons au restaurant où l’attente est particulièrement longue, si bien que nous nous promenons encore dans les rues de Bodo à 1 heure du matin, mais nous sommes au – delà du cercle polaire arctique et il ne fait pas nuit !

Le lendemain, dans la matinée, nous embarquons sur le ferry qui relie le continent à l’archipel des Lofoten. Les îles principales sont séparées du continent par le Vestfjord, mais toutes sont reliées par des ponts routiers ou des tunnels. Nous n’en découvrirons que deux : Flakstadoy et Moskenesoy. Les paysages et la particularité de la lumière arctique attirent depuis toujours les artistes et les touristes, car le décor change perpétuellement en fonction de la saison, du moment de la journée et des variations atmosphériques : soleil, ciel nuageux, brouillard …

À notre descente du ferry, nous sommes accueillis par Cyril, notre guide, qui nous fera partager son amour pour la Norvège et plus particulièrement pour les îles Lofoten.

Dès notre arrivée, le « temps » est donné : il pleut !!! et la pluie sera notre fidèle compagne tout au long de notre séjour. Ce n’est pas pour rien que la Norvège a pour devise : « il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que de mauvais vêtements ». Heureusement, nous sommes très bien équipés et la bonne humeur ne nous quittera jamais.

Après un court transfert, nous partons pour une première randonnée sous la pluie qui nous amène par un sentier côtier au village de pêcheurs de Nusfjord où nous passerons trois nuits. Ce dernier est classé au patrimoine mondial de l’Unesco et nous logeons dans les « rorbuer », cabanes de pêcheurs restaurées et aménagées pour accueillir les touristes. Ces cabanes rouges sur pilotis ont été construites au début du Xième siècle pour améliorer les conditions de vie des pêcheurs qui venaient pêcher la morue. Auparavant, ils se mettaient à l’abri sous leurs barques retournées.

Après notre installation, nous découvrons un plat spécifique servi uniquement pour le solstice d’été : « le Rommegrot », plat plutôt consistant (farine, lait, crème en quantité, beurre fondu, cannelle et bacon). En Norvège la nourriture est particulièrement riche, il faut lutter contre le froid !

Une randonnée est programmée chaque jour. C’est l’occasion de découvrir des paysages verdoyants agrémentés de nombreux lacs, de cascades et de fleurs variées (linaigrettes, géraniums, boutons d’or, …) qui évoquent les paysages alpins, mais nous ne sommes qu’à 300 ou 400 m d’altitude et l’Océan n’est jamais loin. À cette latitude pousse aussi une végétation caractéristique du lieu : la grassette et la mûre arctique que nous avons dégustée en confiture.

C’est aussi l’occasion de découvrir l’activité principale des Lofoten : la pêche à la morue. En cette saison, les morues ont déjà été vendues et seules subsistent, sur les séchoirs, les têtes de morue qui sont ensuite mixées et réduites en poudre à destination des pays africains.

 

Nous quittons les Lofoten (ferry et vol intérieur) le dimanche 30 juin pour rejoindre Bergen en fin d’après-midi.

C’est l’occasion d’admirer le quartier de Bryggen avec ses maisons hautes à pignons en bois, serrées les unes contre les autres et ne laissant que d’étroits passages entre elles. Ces superbes bâtisses de couleurs variées servaient d’entrepôts et de logements aux célèbres marchands de la Hanse.

Le lendemain, nous visitons l’église en bois debout de Fantoft (construction qui s’articule à partir de poteaux et de planches dressés verticalement et encastrés dans des sablières posées sur des fondations en pierre. Ainsi surelevés du sol, les murs étaient protégés de la pourriture).

Nous quittons Bergen le mardi 2 juillet, direction le glacier Hardanger . Pour ce faire, nous remontons en bateau le Sognefjord, un des plus longs et des plus profonds du monde. C’est un tout autre aspect de la Norvège. Nous longeons de petites îles aux maisons colorées, nous nous faufilons dans des passages étroits entre deux montagnes et des cascades impressionnantes jalonnent notre parcours.

Nous débarquons à Flam où nous empruntons le célèbre Flamsbana, train au pourcentage de pente le plus raide du monde. Cet ouvrage a nécessité 20 ans de travail (20 tunnels ont dû être creusés dont 18 à la main, chaque mètre représentant 1 mois de travail très pénible).

Pour conclure en beauté, nous empruntons notre dernier train, « le Bergen express » pour rejoindre le petit village de Finse, station la plus haute de la région. Nous nous installons dans un refuge tout confort géré par le DNT, club alpin norvégien.

Le lendemain, bien équipés vu la température et la neige, nous partons pour une randonnée dans des paysages glaciaires gorgés de lacs et de ruisseaux, dans une ambiance de bout du monde.

Après une seconde nuit au DNT, nous prenons le « Bergen Railway » pour rejoindre Oslo, dernière étape de notre voyage...

Après notre installation dans une guesthouse, nous nous rendons dans le parc du palais royal. Chose surprenante, nous déambulons librement malgré la présence du roi et de la reine, le drapeau flottant sur le toit.

Comme nous ne pourrons pas tout voir, nous choisissons de visiter :

- Le musée des Vikings : ce musée renferme les 3 seuls bateaux vikings à peu près complets retrouvés en Norvège et qui étaient utilisés pour les funérailles.

- Le « Nork Folkmuseum », musée à ciel ouvert qui retrace la culture populaire norvégienne depuis le Moyen Age jusqu’au début du XXème siècle.

- Le parc Vigeland où nous pouvons admirer les 212 sculptures colossales de l’artiste norvégien, Gustave Vigeland (amoureux enlacés, paisibles couples âgés …)

Nous terminons notre journée sur le toit de l’Opéra d’où nous admirons la ville d’Oslo, puis nous pique - niquons un peu plus bas pour nous mettre à l’abri du vent.

Après une dernière nuit à Oslo, nous prenons l’avion pour la France.

En résumé, un merveilleux séjour très varié : randonnées, croisière, voyages en train et visite de deux villes, Bergen au riche passé commercial, deuxième ville de Norvège et Oslo, la moderne.

En 15 jours, nous avons pu avoir un aperçu des paysages au-delà du cercle polaire avec les îles Lofoten et de la Norvège du Sud avec ses fjords et ses villes principales. Tourisme et randonnées sont

pour nous le gage d’un voyage réussi. Et celui-ci le fut, malgré le ciel couvert et la pluie très souvent au rendez-vous.

Nous remercions tout particulièrement Aimé qui a organisé ce séjour et Cyril, notre guide, qui nous a permis de découvrir les trésors de la Norvège.

Yvette Baudelet et Nicole Despinasse

Photos : Daniel Baudelet







CLUB ALPIN FRANCAIS ANNONAY
CLUB ALPIN FRANÇAIS D'ANNONAY
2 RUE DU BARIL
07100  ANNONAY
Permanences :
vendredi 18h00 19h30
Activités du club