Carnet de route

Pérou

Le 14/04/2018 par Christian Rouchier

(Ici) Ce n’est pas le Pérou !

« Labourage et pâturage sont les deux mamelles dont la France est alimentée, les vraies mines et trésors du Pérou » a dit aussi Sully, surintendant des finances du roi Henri IV vers 1600.

Emmenés par Christian Rouchier, 12 personnes s’envolent le 8 septembre de l’aéroport Saint Exupéry pour aller vérifier l’adage populaire. Après plus de 20 h de vol, nous retrouvons notre guide Vincent Geus à Lima. Encore 2 heures et nous arrivons à Cuzco située à 3 300m. Pourtant allégés en partie de nos gros sacs, nous rentrons dans le patio de l’hôtel Amaru ahanant, le cœur affolé et la tête bourdonnante. Le maté de coca nous aide à combattre ces manifestations désagréables dues à l’altitude.

Notre séjour va comporter quatre phases, la première d’acclimatation et d’imprégnation culturelle du 9 au 16 à Cuzco et tout autour : Tambomachay, Puka Pukara, Q’Enco, Sacsaywaman, Pisaq, La Vilcanota, Salines de Maras, Olantaytambo, Machu Pichu, Patabamba et Ochoi Cusco. La seconde sera l’entraînement physique à la haute montagne du 17 au 24. La troisième nous fera découvrir le Titicaca et une civilisation pré-inca et d’Arequipa, du 26 au 28. Et la dernière, courte et intense mais optionnelle verra les voyageurs grimper les pentes du volcan éteint, le Chachani, haut de 6080m, les 29 et 30 septembre, avant de reprendre l’avion du retour.

Le raconter serait trop long pour tenir dans le bulletin, aussi il sera évoqué par un abécédaire péruvien non exhaustif !

A - comme Animaux : (du plus commun au plus rare, voire en voie d’extinction) les alpagas, les lamas, les moutons, parfois en troupeau, gardés par un berger, les chiens errants des villes, les vaches, les cochons au champ attachés à un piquet, les condors, les vigognes, les renards des Andes et les viscaches peureuses. Assez rares, le puma, le guanaco, l’ours à lunettes et le chat andin. On n’a vu qu’un chat domestique, à Taquilé, 3 chèvres (aperçues dans une pente abrupte et aride) et guère plus de poules !

A - Arbre : le kéuna ou arbre à papier devenu très rare car il a été trop abattu.

B - Boissons locales : la chicha et le pisco, à boire avec modération et avec ses copains, le maté, le thé, l’emoliente (décoction de plantes) et le café très bon, tous produits au Pérou.

C - Cheval : certains ont essayé le cheval - balai car fatigués ou malades et tous pour traverser un torrent trop large et furieux.

C - Chemin : de Cuzco partaient 4 chemins de l’Inca que les messagers – chaski - parcouraient en courant pour porter les ordres de l’Inca sous forme de cordelettes – quipus - aux extrémités de l’immense empire. C’est une voie très large, rectiligne au possible, qui affronte la pente sans sourciller.

D - Dieu : 3 dieux principaux, Inti, Pachamama, Viracocha.

E - Emplettes : des chullios (bonnets), des chapeaux (la montera de l’Aussangate), des ponchos et des sacs tissés par les femmes des campagnes, du tricot des hommes de l’île de Taquilé.

F - Fleurs : la kantuta aux fleurs rouges ou jaunes figure sur le drapeau, la mitchi bien rouge, le llauli ou chocolat du lama, la pilipli jaune. Pour teindre la laine, le coller donne du jaune, le lichen de roche, la chilka.

G - Graines : quinoa, amaranthe et canihua, encore plus petites.

H - Heure : qui dit voyage, dit souvent décalage horaire. Deux dames se sont levées assez tôt le 1er matin, mais, très étonnées de trouver la cour de l’hôtel vide, elles sont retournées se coucher et retarder leur montre de 7 heures.

I - Inca : le chef suprême, dont l’empire a duré moins d’un siècle, interrompu par les conquistadors espagnols. Pachacutec, le fondateur, domine la grande place de Cuzco.

J - jus de fruit : très bons, car ils sont préparés avec des fruits mûrs devant le client. La frutillada est un jus de maïs et de fraise.

L - Légumes : l’oca, la maca, la pappa et le maïs sont cultivés à plus de 4000m, héritage des recherches des Incas. Fèves, petits pois, carottes et oignons complètent le panier.

M - Marchés : on y trouve légumes, fruits, viandes, issus du pays et des objets d’artisanat péruvien.

O - Oiseaux : la roselière du Titicaca abrite le tchingo, la foulque plus géante, le totorero jaune orangé et le tchumpilo plus petit aux sept couleurs. Le condor plane sur les monts, le vautour caracara et les couples d’ouettes, grosses oies, pâturent dans les prairies humides.

N - Nom : nous avons appris à nous présenter « su timi… »

P - Pierres : les gros appareillages des murs sont pour les temples, et de taille décroissante pour les habitats des nobles et pour les maisons du peuple.

Q - Quechua : nom donné au peuple dirigé par l’Inca et la langue qui est maintenant enseignée dans toutes les écoles.

R - Repas : la pomme de terre, le riz, le poulet sont très souvent au menu, mais aussi des soupes de légumes. Un repas de fête a pour thème la pachamanca, où le cochon d’inde cuit avec des fruits et des légumes au sein d’une butte de terre.

R - Ruines : la rage des conquérants espagnols n’a souvent laissé que les soubassements des temples et maisons. Ils les ont utilisés pour bâtir leurs églises et leurs maisons. Si les sites autour de Cuzco et le Machu Pichu attirent des millions de visiteurs, des dizaines de sites en reçoivent peu.

S - Sel : à Maras, un ruisseau chargé de sel se déverse depuis des siècles dans des bassins aménagés où le sel se dépose par évaporation de l’eau au soleil.

T - Travail : la motorisation n’atteint que la Vallée Sacrée et les rares parcelles de grande taille, autrement les bœufs sont encore utilisés. Nous avons labouré de cette façon à Patabamba.

V - Volcans : assez nombreux près d’Arequipa et encore actifs comme le Misti au cône régulier, la Sabancaya entré en éruption en 2017.

Y - Yareta : une mousse qui pousse de 4000m à 5000m, d’un millimètre par an.







CLUB ALPIN FRANCAIS ANNONAY
CLUB ALPIN FRANÇAIS D'ANNONAY
2 RUE DU BARIL
07100  ANNONAY
Permanences :
vendredi 18h00 19h30
Activités du club