Carnet de route

Indonésie

Le 12/04/2018 par Guy Bouchet

Voyage en INDONÉSIE

Un voyage de 4 semaines, pour notre groupe de 12 cafistes, à la découverte de trois des plus importantes îles de l’archipel. Car l’Indonésie est formée de 17000 îles. Nous arrivons à Jakarta après 15 heures de vol, mais juste pour une nuit, car le lendemain, un autre vol nous emmène à Yogyakarta. Ici commence la première partie du voyage, sur l’est de Java. Découverte de deux temples hindouistes classés au patrimoine de l’Unesco: Borobudur, découvert par hasard enfoui sous la végétation, et Prambanan, à l’état de ruine et reconstruit pierre par pierre. Deux visites sous le soleil et la chaleur moite… avec notre guide Otto parlant un français impeccable et plein d’humour. Puis c’est en train que nous partons vers l’est de l’île, où un autre guide nous attend, Agus. Il vient de Bali et nous accompagnera pendant deux semaines. En quelques kms, nous prenons 2000m d’altitude pour rejoindre la région volcanique du Tanger, et le lendemain matin, il y a foule pour monter plus haut, dans un ballet de plusieurs centaines de 4x4, assister au lever de soleil sur les volcans… et la même foule ensuite pour rejoindre la lèvre de la caldeira du Bromo qui crache des volutes de fumées, dans un bruit de réacteur d’avion! Et il paraît qu’il y a moins de monde qu’en juillet/août… Le lendemain, nous découvrons, après 2h de marche, le Kawa Ijen (cratère vert), plus grand lac d’acide au monde (photo 1). À l’arrivée au bord du cratère, les gaz soufrés nous prennent à la gorge, mais en nous écartant un peu, nous respirons mieux… Le site est de toute beauté, mais au fond du cratère, nous apercevons les hommes qui extraient le soufre, au péril de leur vie, remontant des charges de 80kgs dans deux paniers sur leurs épaules… pour 6 €. Une misère pour ces «forçats du soufre»! Puis c’est une journée de transfert sur Bali, pour la seconde partie du voyage, grâce à une heure de ferry. Et pour commencer nos randos sur l’île, c’est l’ascension du Mt Batukaru qui va nous laisser un souvenir inoubliable… 1400m de montée très raide, en permanence au cœur de la forêt tropicale, avec des marches hors normes pour les petites jambes, et dans un terrain hyper glissant! Pas étonnant que seul un petit nombre ait atteint le sommet … sans vue! Et une petite frayeur pour Christophe qui dévale 7/8 m en contrebas… sans bobo! Ah! J’oubliais les sangsues qui s’accrochaient à nos pantalons! Il y en a même une qui était «pleine»! Non, elle n’était pas enceinte, mais avait un peu trop «bu»! Mais heureusement, les jours suivants, ce sont de belles randos dans les superbes rizières (photo 2),des rencontres avec les Balinais, au cœur de cérémonies funéraires, des accueils en toute simplicité dans leur maison pour nous héberger et nous faire découvrir leur cuisine traditionnelle. Une grande partie de la vie balinaise est axée sur la pratique de l’hindouisme, les offrandes journalières et les cérémonies. Le calme et la gentillesse de ce peuple devraient être pour nous source d’inspiration….

Mais nous apprenons que nous ne pourrons pas faire l’ascension du Mt Agung. Après 54 ans de sommeil, le volcan a décidé de se réveiller juste avant notre arrivée! Nous sommes un peu déçus, bien que nous ne devions pas tous le tenter, mais c’est à la population que nous pensons et aux dégâts provoqués par sa probable éruption! Après une journée au bord de la mer où nous admirons les fonds marins avec masque et tuba, c’est un autre volcan, le Mt Batur qui va nous émerveiller au petit matin. Montée facile, ici aussi avec la foule, jusqu’au sommet de la caldeira. Sa dernière éruption date de l’année 2000. En Indonésie les volcans sont très actifs, et de ce fait leurs ascensions sont très aléatoires!

Après cette dernière ascension, cap sur l’île de Sulawesi (nouveau nom des Célèbes). En une heure d’avion, nous arrivons à Makassar où notre guide Peter nous attend. Nous allons rouler toute la journée, en partie sous la pluie, pour rejoindre le Pays Toraja (photo 3). Ce petit territoire est peuplé par l’ethnie du même nom, chrétienne et animiste. Un mélange qui va nous surprendre au fil des jours. Des rituels autour de cérémonies funéraires où se mêlent offices religieux et sacrifices d’animaux…. ! Chez Julius, où nous passons deux nuits, nous découvrons l’architecture des maisons, et surtout des greniers à riz au toit en forme de bateau, richement décorés et bâtis sur pilotis. En revenant vers le sud, nous découvrons le Lac Tempe et les maisons flottantes des pêcheurs, qui nous reçoivent chaleureusement au coucher de soleil. Belle rencontre! Et à notre retour à Bali, c’est toujours l’éruption imminente du volcan Agung qui nous inquiète… mais finalement il nous laissera repartir, la tête pleine de souvenirs…







CLUB ALPIN FRANCAIS ANNONAY
CLUB ALPIN FRANÇAIS D'ANNONAY
2 RUE DU BARIL
07100  ANNONAY
Permanences :
vendredi 18h00 19h30
Activités du club